mardi 3 janvier 2012

Une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire